Budget participatif #2 : Les Cartoucheries : faire battre le cœur de La Courrouze

user.username La fabrique citoyenne, le 25 avril 2017 0 commentaire

c10f9e68eb.jpg

LA RÉHABILITATION DES MAISONNETTES DES CARTOUCHERIES EST AU CŒUR DU PROJET PRÉSENTÉ PAR L’ASSOCIATION DES CARTOUCHERIES, ELLE-MÊME EN COURS DE CRÉATION.


Parmi les projets retenus, celui de rénover en partie les cartoucheries tout en préservant leur aspect retravaillé par la nature pour favoriser l’usage de ce site – Photo D.Gouray
« Les Cartoucheries sont un lieu unique encore méconnu des Rennais. La nature y est très présente, préservée, et cohabite avec des ruines industrielles, qui font toute la magie du site », expliquent Dominique Krikorian et Nicolas Debray, très impliqués dans la future association des cartoucheries. 
Leur aménagement a démarré lors d’une concertation lancée par Territoires. Une partie de la friche a été conservée, un petit théâtre de verdure a été installé, il y aura un jardin des senteurs, un parc de slackline (fil pour équilibriste) va être prochainement inauguré…

Une dynamique sociale

« Nous proposons de poursuivre cet aménagement en couvrant partiellement les maisonnettes, tout en préservant leur aspect réoccupé par la nature. Pour en favoriser l’usage, quelle que soit la météo, pour y accueillir des événements variés (festifs, sportifs, culturels…), créer du lien dans le voisinage et bien au-delà… Pour le bon fonctionnement du site, nous proposons l’installation d’une salle de vie commune, de petits ateliers, d’un toit terrasse, d’une cuisine, d’un espace bar, de sanitaires, et de locaux de stockage. C’est notre association, en cours de constitution, qui assurera la gestion du site et du bâti. »

L’impact du bouche-à-oreilles

Avec 378 votes, le projet a convaincu de nombreux Rennais. Ce n’est pas le hasard mais le fruit dune stratégie, s’amusent Dominique et Nicolas. « Nous avons posté le projet le plus tard possible pour créer un effet de nouveauté. Comme nous travaillons depuis plus d’un an sur le projet et que nous essayons d’y intéresser le plus grand nombre de bonnes volontés, nous avons eu de nombreux appels de personnes que nous avions rencontrées dans les associations, le conseil de quartier, le collège, différentes structures comme l’Antipode, le Bing bang circus… L’expérience de Nicolas, dans l’organisation d’événements a été précieuse, puisque via la page Facebook des Cartoucheries et des autres réseaux sociaux, il a pu toucher des groupes très différents. On a aussi saisi toutes les occasions proposées par Rennes pour nous faire connaître : les réunions de quartier, les agoras, le vote place de la mairie… Le bouche à oreille a bien fonctionné. 
Le résultat est très encourageant et nous encourage à faire un grand pas dans la constitution de notre association. L’étape suivante va être de choisir enfin nos statuts et de fêter ça ! »

Clotilde Chéron